Françoise Contat-Tournon Peintre

d-bateau-au-port-001-1.jpg

Marine Calanque Illustratrice et Fançoise Contat-Tournon Peintre sont une seule et même personne vous l'aviez compris. J'ai utilisé ce subterfuge pour toucher deux cachets : un d'écrivain et l'autre d'illustratrice.

Première en classe de dessin depuis sa plus tendre enfance Marine Calanque se dirige naturellement vers les arts plastiques. En Mai 68 elle abandonne le capitalisme et la publicité pour se tourner vers la peinture à l’huile. Après  trois expositions, la vente de ses œuvres qualifiées de poésies graphiques par les critiques, et une bande dessinée (Le discours de l’autre) elle quitte le monde de l’art trop mercantile.

Trois enfants plus tard, sans jamais s’arrêter de s’intéresser à diverses techniques comme ; le crayon (portraits d’enfants), l’encre au pinceau chinois sumi-e (Chardons de Provence) , la peinture monochrome (Marins au travail), elle se lance dans l’illustration de poèmes, de comptines puis de contes. Elle utilise les techniques qu’elle maitrise mais en expérimente d’autres ; des illustrations en papier déchiré (Le petit âne de Sormiou), des dessins calligraphiques au crayon (croc et le mangeur de pierre), des dessins à la plume (4 contes à colorier), des dessins aux crayons de couleur (L’habit d’arlequin).

Le graphisme reste présent dans son œuvre avec sa collection d’insectes mots ; comme le dessin de la lettre, sa première formation, avec des calligraphies artistiques à la demande.

Aujourd’hui elle travaille à illustrer les contes de Françoise Contat tout en créant, pour son plaisir, des œuvres animalières en peinture sans pinceau mais avec les mains et les doigts.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×