Art Song

 

 

Art Song

 

Je chante une mélodie à voix basse

Comme un songe après le réveil.

J’ai dans les yeux un tourment vorace

Qui me consume comme un soleil.

 

Je vois des gravats et des corps

Une main, un enfant, une mère

Je sais que j’ai perdu mon trésor

Une vie dévastée toute entière.

 

  L’arrogance vous sert de collier.

  La violence de vêtement.

  Vous ne parlez pas, vous rugissez

  Et vous vous prétendez, croyants.

 

Je chante, une mélodie, pour tous ceux

Anéantis, par la terreur, qui vit en eux.

 

Je chante une mélodie dans la nuit

Silencieuse après le tonnerre ;

Tandis que la télé reconduit

Les images meurtrières.

 

Ma tête me fait mal s’il vous plaît

Aidez-le, aidez-le c’est mon frère.

Mes yeux se sont levés vers un regard mauvais

Dépourvu de raison, victimaire.

 

  L’arrogance vous sert de collier.

  La violence de vêtement.

  Vous ne parlez pas, vous rugissez

  Et vous vous prétendez, croyants.

 

Je chante, une mélodie, pour tous ceux

Anéantis, par la terreur, qui vit en eux

 

Faut-il que nous plantions des arbres de Noël

Que nous laissions ouvertes les portes des maisons

Pour qu’enfin la lumière éclaire votre tunnel

Et que vos cœurs brisés,

Par le froid et le gel,

Découvrent la compassion.

 

Je chante, une mélodie, pour tous ceux

Anéantis, par la terreur, qui vit en eux

 

Faut-il que nous plantions des arbres de Noël

Que nous laissions ouvertes les portes des maisons

Pour qu’enfin la lumière éclaire votre tunnel

Et que vos cœurs brisés,

Par le froid et le gel,

Découvrent la compassion.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site