Demain (Primé-Edité)

Demain

(Primé-Edité)

 

La terre a renvoyé les hommes de chez eux,

Elle a fermé la porte elle a baissé les yeux,

Elle a sur ses enfants le droit de toute mère

La terre ce matin est blanche de colère.

 

Demain les planètes se couvriront de froid

Le manteau de l'hiver pèsera tout son poids

Alors le vent du nord épousera la terre

Parant la mariée de longues fleurs de verre.

 

La neige couvrira les tours de béton blanc

Le grand pont suspendu couchera sur le flanc

Le grésil sévira au sable de nos plages

Crevant de mille trous les précieux coquillages.

 

Tels des petits oiseaux sur un tapis d'argent

Les feuilles mordorées soulevées par le vent

Picoreront l'asphalte qui, moucheté de glace,

Engluera leur futur dans l'eau rendue tenace.

 

Pas un vol, pas un pas, le silence du cœur

A engendré le gel qui gagne les hauteurs.

L'océan se tarit, l'air s'arrête de vivre

C'est la dernière page avant la fin du livre.

 

La terre a renvoyé les hommes de chez eux,

Elle a fermé la porte, elle a baissé les yeux

Elle a sur ses enfants le droit de toute mère

La terre ce matin est blanche de colère.

 

 

 

Françoise CONTAT

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×