Eclairage

          Eclairage

 

Dans le cadre de « la grande lessive » manifestation mondiale bisannuelle

crée par la plasticienne Joëlle Gonthier sur le thème de 2015 : « De jour comme de nuit réfléchir la lumière ».

 

Quand je peins, de jour, l’eau inondée de lumière

Le flou reste de mise au bout de mon pinceau

S’il me fallait, de nuit, capturer l’éphémère

Le net et le précis serait sur mon tableau.

 

Mais qui peut, sans soleil, voir les yeux de son père

S’il vit dans la pénombre en enfant insoumis.

Dieu ! Qu’il est erroné de croire en cette terre

Celui qui vers l’obscurantisme nous conduit.

 

Je suis Charlie, Bardo, deux tours, taureau ailé

Tout être fait de mains, de voix, de conscience

Sur leur autel d’orgueil à la haine immolé.

 

Et si de Belphégor quelques soldats taiseux,

Par le fouet ou le joug, m’imposaient l’apparence

La clarté de mon cœur ferait briller mes yeux.

 

Par Françoise Contat

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×