Fief cendré

 

 

           Fief Cendré

 

Je me suis inscrite à un Concours de poésie sur facebook avec comme sujet : « La Différence ». Je n’avais rien écrit sur le sujet et tout ce qui me venait était ridicule et commun. De passage au centre Pompidou je suis tombée sur un livre et c’est ce qui a tout déclenché.

 

Fief cendre fait

 

Au grand jeu de la petite différence

Je cherchais sept erreurs lorsque j’étais enfant.

En premier la couleur avait son importance

Puis tous les vêtements au style surprenant.

 

Venait après : le trait, dans le ciel ou sur terre

Qui en plus ou en moins, modifie le dessin.
Enfin le moment clef qui, quand on persévère,

Met fin, après comptage à ce jeu anodin.

 

Sur mes enfants, j’ai vu, de moi les ressemblances,

De mes amis, j’ai su, souvent les convergences;

Mais quand, les yeux fermés, j’écoute la parole

 

De mes petits enfants qui tapent dans leurs mains,

Je sais qu’inconsciemment de leur bouche s’envole

Le paradigme qui qualifie l’être humain.

 

                                                                                 Françoise Contat, Mai 2015

                                                                                         lescontesdelafee

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×