Le fleuve du savoir (Primé-Edité)

Le fleuve du savoir

(Primé-Edité)

Avoir un maître puis devenir un maître où est le pallier ? Je me suis posé cette question quand je suivais des cours de prosodie et cela a donné ce poème.


Mon maître pouvez-vous répondre à la question ?

D’être ou d’avoir, un maître, entre eux deux qui l’emporte ?

Est-ce-que l’auxiliaire implique le renom

Ou le sujet peut-il agir de même sorte

 

Car si le maître existe, même l’élève absent

Et avance tout seul, riche de ses pensées

L’élève a lui besoin qu’il soit toujours présent

Pour nourrir son esprit, son âme, ses idées.

 

Pourtant un jour verra l’élève vieillissant

Confier son savoir à l’oreille attentive

Et tandis que les mots couleront doucement

 

Il saura qu’en ce jour il aborde la rive

D’autres ont accosté, sont parfois dans la nuit

Lui, le maître, le sait, seul, le savoir survit.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×