23 La petite étoile à la voix de cristal

 

La petite étoile à la voix de cristal

par

Françoise CONTAT

 

J’ai connu une petite fille qui s’appelait Sabrina, une petite fille qui chantait si bien, malgré son jeune âge, qu’on disait, dans mon village qu’elle avait une voix de cristal. Cette petite fille est partie au ciel beaucoup trop tôt et j’ai écrit cette histoire pour elle.

 

Il était une fois, une petite étoile bleue qui s’appelait Sabrina. Cette petite étoile, qui vivait dans le ciel, chantait souvent car elle aimait chanter et de plus elle avait une voix de cristal. Si les autres étoiles l’écoutaient, elles avaient l’impression que le ciel devenait plus pur, plus chaud, plus doux. Son chant remplissait leur cœur de joie.

 

La petite étoile à la voix de cristal avait beaucoup d’amies dans le ciel et elle était très heureuse.

 

Mais un jour d’hiver, quand l’ombre de la nuit est plus longue, quand les étoiles son plus proches de la terre, elle aperçut des enfants.

 

Ces petites créatures l’intéressèrent et elle décida de descendre vers la terre pour les observer.

Un jour d’hiver donc, particulièrement brumeux et sombre, elle descendit du ciel tout proche et se posa dans un arbre sans feuilles au milieu d’une cour de récréation. La neige couvrait le sol et la toiture de l’école.

 

Les enfants riaient en se jetant des boules de neige. Ils étaient emmitouflés dans de grands manteaux. Ils avaient des bonnets sur la tête et des moufles sur les mains. De grosses écharpes étaient nouées autour de leur cou. Sabrina ne voyait rien. Déçue la petite étoile bleue allait repartir quand en tournant la tête, elle vit l’intérieur de l’école.

 

La grande salle d’accueil était toute illuminée. Les maîtresses plaçaient des boules et des guirlandes sur un grand sapin. Une maîtresse monta sur l’échelle. Elle tenait à la main quelque chose qui attira le regard de Sabrina. C’était une grande étoile bleue, tout à fait comme elle. La maîtresse la posa délicatement sur le sommet du grand sapin.

 

Soudain, la cloche retentit, c’était la fin de la récréation. Une fois tous les enfants entrés, la petite étoile à la voix de cristal s’approcha de la vitre. Elle vit les enfants débarrassés de leurs vêtements d’hiver. Comme ils étaient beaux. Que de teintes diverses dans leurs cheveux. Que de couleur nuancée dans leur peau. Des grands, des petits, des gros, des maigres. Sabrina pensa que c’était comme les étoiles il y en avait de toutes les tailles et de toutes les couleurs. Certaines brillaient plus que d’autres, centaines étaient toutes petites mais toutes faisaient partie de la grande voûte lumineuse que les hommes admirent tant.

Les enfants furent réunis au pied du grand sapin et la directrice frappa dans ses mains pour demander le silence.

 

Elle fit un signe de la main et les enfants se mirent à chanter des chants de Noël. Sabrina la petite étoile bleue à la voix de cristal écouta longtemps les enfants chanter. C’était comme si la terre devenait plus pure, plus chaude, plus douce. Leur chant remplissait son cœur de joie.

 

Tous les jours Sabrina  vint écouter chanter les enfants.

 

Tous les jours, Sabrina la petite étoile vint écouter chanter les enfants de la terre. Bientôt elle sût tous les airs et toutes les paroles.

 

Un jour la directrice dit aux enfants :

- Demain, c’est le dernier jour d’école, il faudra bien vous appliquer car vous allez chanter devant vos parents.

Sabrina n’eût plus qu’une idée. Participer à cette chorale puisque c’était la dernière fois que les enfants allaient chanter.

 

Quand tout le monde fût parti, que la dernière lumière fût éteinte, la clé tournée dans la serrure, Sabrina la petite étoile bleue à la voix de cristal entra dans l’école, comme seules savent le faire les étoiles.

 

Elle vola jusqu’au sommet du sapin, décrocha, l’étoile bleue de la maîtresse, la cacha derrière une armoire et s’installa à sa place en prenant soin de bien se diminuer pour atteindre la même taille.

 

Le lendemain il y avait une grande effervescence dans l’école. Les maîtresses préparaient les enfants dans les classes. La concierge alla ouvrir les deux grands battants de la porte d’entrée et les parents affluèrent. Quelques instants plus tard ils étaient tous installés sur les bancs.

 

Dans un grand silence, les enfants sortirent de leurs classes et vinrent se placer près du grand sapin comme ils en avaient l’habitude. Sabrina retenait son souffle. Son cœur battait si fort qu’elle avait peur qu’on l’entende. Heureusement la directrice fit un signe de la main et le chant commença. Les enfants chantaient et Sabrina la petite étoile à la voix de cristal chantait avec eux.

Les parents écoutaient. C’était comme si le monde devenait plus pur, plus chaud, plus doux. Les chants remplissaient leur cœur de joie.

 

Quand tout le monde fut parti Sabrina remit l’étoile bleue en place sur le sommet du grand sapin et s’envola dans le ciel comme seules les étoiles savent le faire.

 

Depuis ce jour, Sabrina la petite étoile bleue à la voix de cristal descend sur la terre en hiver quand la brume la protège de son enveloppe ouatée.

 

Elle se glisse près des écoles pour écouter les enfants chanter. Elle apprend l’air et les paroles des chansons des enfants des hommes.

 

Parfois elle entre et se cache sur le sommet du grand sapin.

 

Ces jours-là, quand les enfants chantent certains parents disent que tout devient plus pur, plus chaud, plus doux. Que le chant de leurs enfants remplit leur cœur de joie qu’ils ont l’impression d’entendre une voix qui vient du ciel.

 

Ils n’ont peut-être pas tord, regardez le sommet du grand sapin et demandez-vous pourquoi l’étoile brille tant. C’est peut-être Sabrina la petite étoile bleue à la voix de cristal qui nous rend visite.

 

 

FIN

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×