Le Tilidou

LE TILIDOU

Créé lors d’une journée du livre à Marseille

 

Il est un animal étrange qui se nomme le TILIDOU.

Oh ! Moi, je ne l'ai jamais vu, mais des enfants m'en ont parlé, des enfants de cours préparatoire.

Le TILIDOU ne ressemble à personne, il est unique. De loin, on dirait un peu un ours, ou un singe. Mais de près ...

Il a une peau douce. Son visage, ses mains et ses pieds sont bleus. Son petit nez est jaune. Ses yeux, tout ronds, sont verts, comme des pommes. Ses bras, très longs, pourraient enlacer tous les enfants malheureux du monde.

Le TILIDOU habite, à la campagne, une grande maison ronde comme une assiette. La porte est vert clair comme ses yeux, avec un beau vitrail, qui laisse entrer le soleil. Le sol de la pièce est couvert d'une moquette rose, épaisse, douce et soyeuse. Tout autour de la pièce dix fenêtres avec au-dessus de chacune, écrit en lettres dorées, le nom d'un enfant.

CE SONT DES FENETRES MAGIQUES.

Chaque matin, le TILIDOU, selon son humeur, ouvre une fenêtre.

S'il ouvre la fenêtre...

THOMAS, le paysage est ETONNANT.

Dans le ciel, huit soleils brillent, les nuages sont violets, la pluie tombe, mais ne mouille pas. L'arc en ciel est tout droit.

S'il ouvre la fenêtre...

SYLVAIN, le paysage est SUPERBE.

On voit une immense montagne couverte de neige et de fleurs. Un aigle magnifique tournoie dans le ciel limpide.

S'il ouvre la fenêtre...

GUILLAUME, le paysage est ETRANGE.

On voit une maison dans les nuages. L'herbe est bleue, les arbres sont roses. Un oiseau passe, il a trois pattes et une seule aile.

S'il ouvre la fenêtre...

GINA, le paysage est DROLE.

Il y a un grand clown dans un arbre qui discute avec un oiseau, qui porte une fleur sur son dos.

S'il ouvre la fenêtre...

ALICIA, le paysage est MINUSCULE.

Un tout petit arbre, un tout petit château et dans le coin du ciel, un tout petit morceau de soleil.

Le TILIDOU a une fenêtre préférée, c'est la fenêtre LIONEL.

S'il ouvre la fenêtre...

LIONEL, le paysage est SILENCIEUX.

Les oiseaux gardent leur bec fermé. Les habitants sont des escargots et des poissons. Les arbres ne font jamais de bruit, parce qu'il n'y a jamais de vent.

Le TILIDOU ouvre cette fenêtre très souvent.

C'est un TILIDOU silencieux, il ne parle presque jamais. Sa maison est si calme que même la cafetière ne fait jamais de bruit.

Le TILIDOU a un verger magnifique et, chaque jour, il soigne ses arbres avec beaucoup de tendresse.

Un jour le TILIDOU est en train de faire cuire des ravioli dans sa cuisine, au premier. La Sauce tomate mijote, silencieusement, quand il entend...PLOP, une bulle vient de crever, à la surface de la sauce. PLOP, PLOP, PLOP, le TILIDOU s'approche. Une grosse bulle se forme, elle grossit, grossit, elle éclate soudain.

Devant le TILIDOU ébahi se tient une superbe grenouille bleue à fleurs blanches.

- Où suis-je, demande la grenouille.

- Tu es chez moi, dit le TILIDOU en la prenant dans les bras. Tu es dans un autre monde, mais tu peux rester et devenir mon amie.

- Volontiers, répond la grenouille, en se blottissant dans les bras douillets.

Le TILIDOU, sans attendre, lui montre son verger. Les cerisiers, les orangers, les pommiers sont tous couverts de fruits savoureux.

La grenouille pose question sur question:

- Pourquoi ceci ? Pourquoi cela ? Qu'est-ce que c'est ? Qu'est-ce que tu fais ?

Si bien que le TILIDOU n'en peux plus.

- Arrête de parler. Tu me saoule. Si tu continues, j'ouvre la fenêtre JEAN-CHRISTOPHE.

S'il ouvre la fenêtre...

JEAN-CHRISTOPHE, le paysage est EFFRAYANT.

Dans le ciel vole un dragon plein de piquants. Par terre on voit un chat monstrueux avec des dents pointues.

La grenouille se calme. Mais un peu plus tard, elle recommence.

- Pourquoi ceci ? Pourquoi cela ? Qu'est-ce que c'est ? Qu'est-ce que tu fais ?

La grenouille a un terrible défaut c'est une grenouille bavarde.

Un jour, n'y tenant plus, le TILIDOU, jette la grenouille dehors et claque la porte. La grenouille pleurniche.

- TILIDOU, pardonne-moi, ouvre-moi.

Le TILIDOU reste inflexible et la grenouille s'éloigne.

Le TILIDOU est bien triste et plein de remords. Il retourne vers la porte et l'entrouvre pour voir si la grenouille est partie.

- TILIDOU, TILIDOU, viens vite, c'est la grenouille qui surgit affolée, et entraîne le TILIDOU vers le verger. Regarde, la sorcière du pays du bruit a volé tous tes fruits.

En effet, dans le verger, les arbres n'ont plus aucun fruit et sur les troncs sont écrits des mots, des mots sales, que le TILIDOU ne connaît même pas.

- Si tu veux, TILIDOU, je peux t'aider à aller reprendre tes fruits au pays du bruit. Je parlerai à ta place. Tu sais bien que je suis une grenouille bavarde.

Le TILIDOU embrasse la grenouille bleue à fleurs blanches et la remercie chaleureusement.

Le lendemain matin, ils partent tous les deux chercher la maison de la sorcière du pays du bruit. Ils trouvent facilement leur chemin grâce aux questions pertinentes de la grenouille. En arrivant aux abords de la maison de la sorcière, le bruit est si intenable que le TILIDOU en a la tête qui tourne. La grenouille le guide toujours sans problème.

Le TILIDOU et la grenouille s'approchent de la maison. Mais, le TILIDOU désorienté marche sur la queue du chat de la sorcière qui pousse un hurlement. D'un bond la grenouille se cache dans un bosquet. La sorcière voit le TILIDOU et, par magie, le soulève dans les airs en l'attrapant avec une passoire. Elle l'enferme dans une cage, et le fait garder par ses deux chats.

La nuit venant, les chats s'endorment. On a beau être chat de sorcière, la nuit, on a sommeil!

La grenouille bleue à fleurs blanches, qui n'a pas oublié le TILIDOU, s'approche alors, à petits bonds discrets. Elle saute sur la table, prend les clés et silencieusement délivre le TILIDOU. Tous deux récupérèrent tous les fruits dans le garde-manger de la sorcière et s'échappent.

Le lendemain matin, la sorcière entre dans une colère terrible, quand elle s'aperçoit que le TILIDOU a disparu. Elle frappe ses chats à coups de balai magique et décide: d'aller chez le TILIDOU récupérer les fruits et de se venger.

Quand la grenouille bleue à fleurs blanches voit arriver la sorcière, elle se cache derrière le TILIDOU, qui dans sa maison silencieuse n'a plus peur.

- Regarde, dit-il.

Le TILIDOU ouvre la fenêtre...

JEAN-CHRISTOPHE, le paysage est EFFRAYANT.

Un loup noir et marron bondit. Ses yeux sont deux grains de café. Sa langue est un morceau de tissu rouge. Ses dents sont les dents de lait du TILIDOU. Ses griffes sont des crochets de cintre. La sorcière est terrifiée. Le loup se précipite sur elle. A cheval, sur son balai magique, elle essaye de le transformer, de le faire disparaître, de l'assommer. Mais, ce qui vient de la maison du TILIDOU, est d'une magie plus puissante.

Le TILIDOU, ouvre la fenêtre...

CHRISTOPHE, le paysage est à l'ENVERS.

Les arbres ont la tête en bas, les nuages sont posés sur le sol. La sorcière est tellement désorientée, que toujours à cheval sur son balai magique, elle plonge dans un puits.

Alors le TILIDOU, ouvre la fenêtre...

JEAN-FRANCOIS, le paysage est GLACÉ.

Aussitôt le puits gèle et la sorcière avec.

La grenouille bleue à fleurs blanches entrouvre timidement la dernière fenêtre. C'est la fenêtre...

JULIE, le paysage est très DOUX.

Les nuages sont en laine. Il y a un chat en soie, un mouton en velours. Au milieu de ce paysage on voit venir un autre TILIDOU.

Son visage, ses mains et ses pieds sont jaunes. Son petit nez est vert comme une pomme et ses yeux sont tout ronds. Ses bras très longs enlacent le TILIDOU et la grenouille bleue à fleurs blanches.

Ce TILIDOU là, est différent de l'autre TILIDOU. C'est un TILIDOU bavard.

Le soir, dans la maison du TILIDOU silencieux, dans la maison ronde comme une assiette avec les dix fenêtres magiques fermées, on n'entend plus de bruit, le TILIDOU silencieux dort tranquille.

Mais... si, on entend... écoutez... sur le pas de la porte ! C'est le TILIDOU bavard et la grenouille bleue à fleurs blanches qui parlent. Ils parlent, ils parlent toute la nuit et ne vont se coucher que quand le soleil se lève.

Au petit matin le TILIDOU silencieux, bien reposé, va voir les arbres de son verger.

Si vous l'apercevez, montrez-le moi, je ne l'ai jamais vu. Mais des enfants m'en ont parlé, des enfants de cours préparatoire.

 FIN

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×