Jeannot le cochon

 

JEANOT LE COCHON

Randonnée adapté pour le racontage par

FRANCOISE CONTAT

Jeannot le cochon est une randonnée retour, construite sur une injonction d’obéissance. Elle marque la révolte de l’enfant face à l’autorité parentale. Mais aussi son acceptation de la sanction en cas de dérogation à cette même autorité. Enfin elle offre une échappatoire à l’enfant qui s’en sortira par une pirouette.

Tous les éléments qui vont être utilisés ont un rapport entre eux c’est pourquoi le “retour” s’effectue si facilement. Tout rentre dans l’ordre quand chacun est à sa place.

() Le texte entre parenthèses renseigne la conteuse sur le fond et sur la forme.

JEANNOT LE COCHON

Vous savez que ma Maman a une ferme ?

(Parler de la ferme et des animaux qui y vivent)

Dans sa ferme ma Maman à un cochon qui s’appelle Jeannot.

L’autre jour, a la fin de la journée, il était tard, Maman lui a demandé de rentrer à la maison.

Elle lui a dit :

- Jeannot il est l’heure, rentre à la maison.

Il a répondu

- non.

(Conclusion)

Jeannot le cochon ne veut pas rentrer à la maison.

Maman s’est énervée. Elle a redit :

- Jeannot il est l’heure, rentre à la maison.

Il lui a encore répondu :

- Non.

(Maman l’a menacé index levé)

- Si tu ne m’obéi pas, je vais aller chercher le chien pour qu’il te morde la cuisse.

Vous savez ce que Jeannot a répondu, à ma Maman :

(Englober l’enfant dans le texte)

- J’m’en fous!

(Ou : pas peur, ou une autre phrase qui nargue l’autorité. Ton moqueur, mimiques, balancer le corps de droite à gauche. Air scandalisé)

(Maman met sa menace à exécution)

*****

Maman a appelé le chien

- Le chien vient ici!

Le chien était en train de ronger un os.

(Attitude habituelle d’un enfant: manger, boire, dormir, s’amuser, sentir, écouter, goûter, voir, toucher etc...)

Le chien s’approche, avec : sa petite queue qui bouge

(Description de l’animal)

Et dit :

(Geste de soumission : mains jointes, tête inclinée vers l’avant)

- Maman qu’est-ce qu’il y a pour TON service?

(On garde la familiarité du tu qui rassure l’enfant au moment de l’injonction)

 

(On montre son oreille avec deux doigts)

- Le chien, écoute-moi bien le chien.

 

(Index levé)

- Je VEUX que tu mordes la cuisse de Jeannot le cochon

Qui ne veut pas rentrer à la maison.

(Le chien se dérobe)

- Maman, comme tu y vas, c’est mon ami Jeannot!

(Parole d’enfant, ton enfantin, yeux baissés, geste de gêne avec les doigts)

- J’ne veux pas l’mordre.

(Maman hausse le ton)

Elle dit :

- Le chien tu vas m’obéir

Il répond

- Non!

(Maman le menace index levé)

- Si tu ne m’obéi pas, je vais aller chercher le bâton pour qu’il te batte.

Et qu’est-ce qu’il a dit le chien, à ma Maman ?

(L’air scandalisé, main sur la bouche. les enfants commencent à rire, clin d’œil, sourire complice)

- J’m’en fous

(Même mimique corporelle)

Alors Maman est allée chercher le bâton.

(En général les enfants acquiescent)

Le bâton était en train de se reposer devant la porte au soleil.

Maman a dit :

- bâton vient ici!

Le bâton s’est approché : tout droit tout fier.

Il s’est incliné devant maman et a dit :

- Maman qu’est-ce qu’il y a pour ton service ?

(On montre son oreille avec deux doigts)

- Bâton, écoute-moi bien bâton

(Index levé)

- Je VEUX que tu battre le chien

Qui ne veut pas morde la cuisse de ...... Jeannot le cochon

Qui ne veut pas rentrer à la maison.

(Déjà certains enfants ont dit “Jeannot le cochon” avec vous. Vous laisserez de plus en plus de silence avant le nom des divers éléments pour, vers la fin de la randonnée, ne plus les nommer. Les enfants le feront pour vous)

(Le bâton se dérobe)

- Maman, comme tu y vas, c’est mon ami le chien!

(Parole d’enfant, ton enfantin, geste de gêne avec les doigts)

- J’ne veux pas le battre.

(Le bâton donne des explications de jeux. C’est le moment de glisser du vocabulaire)

- On s’amuse bien tous les deux. Il me met en haut des escaliers, je "débaroule". Il me remet en haut des escaliers, je "débaroule" encore. (Rires) On s’amuse bien!

(Maman hausse le ton)

- Le bâton tu vas m’obéir

- Non!

(Maman le menace index levé)

- Bâton si tu ne m’obéi pas, je vais aller chercher le feu pour qu’il te brûle.

Et qu’est-ce qu’il a dit le bâton, à ma Maman ?

(Mêmes mimiques)

- J’m’en fous

 

Alors Maman est allée chercher le feu.

(Mimer le chemin du feu)

Le feu était dans la cheminée il dormait (couvait) doucement sous la cendre. Il s’est étiré, il est sorti de la maison, il a crépité dans les herbes, il s’est élevé, il s’est incliné devant Maman et il a dit :

- Maman qu’est-ce qu’il y a pour ton service ?

Le feu écoute-moi bien le feu!

Je VEUX que tu brûles le ..... bâton

Qui ne veux pas battre le ..... chien

Qui ne veux pas mordre la cuisse de Jeannot le ..... cochon

Qui ne veux pas rentrer à la maison.

 

(Les enfants ont commencé à reprendre avec vous. Choisissez un enfant pour chaque élément et quand cela vient à lui désignez-le. Il sera rassuré dans ses choix puisqu’il ne se trompera pas grâce à vous. Pour les autres laissez faire mais confirmez encore le choix des enfants en disant aussi l’élément)

(Le feu se dérobe)

- Maman, il a rien fait le bâton !

(Parole d’enfant, ton enfantin, geste de gêne avec les doigts)

- J’ne veux pas le brûler.

(Le feu se justifie. C’est le moment de glisser des informations sur l’utilisation du feu : chauffage, nourriture. Le feu joue les serviles)

- Quand tu me demande de cuire ton repas : j’obéis! Quand tu me demande de te réchauffer le soir : j’obéis! Mais là le bâton il n’y a aucune raison pour que je le brûle.

(Maman hausse le ton)

- Le feu tu vas m’obéir

- Non!

(Maman le menace index levé)

-Le feu si tu ne m’obéi pas, je vais aller chercher l’eau pour qu’elle t’éteigne.

Et qu’est-ce qu’il a dit le feu à ma Maman ?

(Mêmes mimiques)

- J’m’en fous

Alors Maman a appelé l’eau.

(Mimer le chemin de l’eau)

L’eau  était dans la rivière elle coulait tranquillement. Elle est sortie de son lit, elle a fait une petite rigole qui a coulé entre les herbes, elle a fait une petite flaque toute ronde, puis elle s’est inclinée devant Maman et il a dit :

- Maman qu’est-ce qu’il y a pour ton service ?

L’eau, écoute-moi bien l’eau!

Je VEUX que tu éteignes le ..... feu

Qui ne veut pas brûler le ..... bâton

Qui ne veut pas battre le ..... chien

Qui ne veut pas mordre la cuisse de Jeannot le ..... cochon

Qui ne veut pas rentrer à la maison.

 

(Là tous les enfants reprennent. soutenez-les encore un peu)

 

(L’eau se dérobe)

- Maman, il a rien fait le feu!

(Parole d’enfant, ton enfantin, geste de gêne avec les doigts)

- J’ne veux pas l’éteindre.

(L’eau se justifie. C’est le moment de glisser des informations sur l’utilisation de l’eau contre le feu)

- Maman, si le feu avait brûlé ton rôti : je l’éteindrais! S’il avait brûlé la grange : je l’éteindrais ! Mais là le feu n’a rien fait. Je ne veux pas l’éteindre.

- L’eau tu vas m’obéir

- Non!

-L’eau si tu ne m’obéi pas, je vais aller chercher la vache pour te boire.

Et qu’est-ce qu’il a dit l’eau à ma Maman ?

- J’m’en fous

Alors Maman a appelé la vache.

Elle a dit :

- Blanchette vient ici.

(Pour les tout petit adjoindre au prénom de Blanchette le mot vache à chaque fois. Pour les plus grands il suffira de dire la première fois que la vache s’appelle Blanchette (ou Noémie)

(Gestes qui accompagnent les mots)

Blanchette est arrivée avec : ses petites cornes et les mouches autour. (Grimaces de dégoût ou rires des enfants) Elle s’est inclinée devant Maman et elle a dit :

- Maman qu’est-ce qu’il y a pour ton service ?

Blanchette (ma vache)  écoute-moi bien Blanchette (ma vache)!

Je VEUX que tu boives ..... l’eau

Qui ne veut pas éteindre le ..... feu

Qui ne veut pas brûler le ..... bâton

Qui ne veut pas battre le ..... chien

Qui ne veut pas mordre la cuisse de Jeannot le ..... cochon

Qui ne veut pas rentrer à la maison.

 

(Blanchette semble accepter)

- Maman, je veux bien

(Mais elle trouve un échappatoire à l’injonction)

- mais je n’ai pas soif

Maman réplique

- Comment tu n’as pas soif ?

- Non, j’ai bu il y a cinq minutes et là je n’ai pas soif.

Maman s’énerve, devient toute rouge

(Cris ou gestes qui pourraient faire rire les enfants. IL faut les détendre. Ils en ont naturellement marre d’écouter toujours la même chose. Il faut casser le rythme).

 

- Blanchette tu vas m’obéir

- Non!

 

-Blanchette (ma vache) si tu ne m’obéi pas, je vais aller chercher le boucher pour qu’il t’égorge.

 

Et qu’est-ce qu’elle a dit Blanchette à ma Maman ?

- J’m’en fous

Alors Maman a appelé le boucher.

Elle a dit :

- Boucher vient ici.

(Parfois il y a besoin de préciser ce qu’est un boucher. Alors précisez en quelques phrases courtes)

Le boucher est arrivé avec :

(Joindre le geste à la parole)

Son grand tablier blanc, son grand couteau et il a dit :

- Maman qu’est-ce qu’il y a pour ton service ?

Boucher  écoute-moi bien boucher!

Je VEUX que tu égorge la .....  vache

Qui ne veut pas boire ..... l’eau

Qui ne veut pas éteindre le ..... feu

Qui ne veut pas brûler le ..... bâton

Qui ne veut pas battre le ..... chien

Qui ne veut pas mordre la cuisse de Jeannot le ..... cochon

Qui ne veut pas rentrer à la maison.

(Le boucher est hors de l’injonction)

- Maman, je n’ai pas besoin de viande. J’en ai plein mon étal, plein ma boucherie, plein mes frigos.

- Non je ne l’égorgerai pas!

Maman s’énerve de plus en plus

- Boucher tu vas m’obéir

- Non!

 

-Boucher si tu ne m’obéi pas, je vais aller chercher la corde pour te pendre.

 

Et qu’est-ce qu’il a dit le boucher à ma Maman ?

- J’m’en fous

Alors Maman a appelé la corde.

La corde était étendue sur la poutre du toit de la grange.

Maman a dit :

- corde viens ici.

(Air menaçant qui induit déjà la sanction)

La corde s’est détaché de la poutre, a tourné autour du pilier, à serpenté dans l’herbe en silence, s’est dressé devant Maman et à dit en s’inclinant 'idée de soumission) :

- Maman qu’est-ce qu’il y a pour ton service ?

La corde,  écoute-moi bien la corde!

Je VEUX que tu pendes le ..... boucher

Qui ne veux pas égorger la .....  vache

Qui ne veut pas boire .............. l’eau

Qui ne veut pas éteindre le ..... feu

Qui ne veut pas brûler le ........ bâton

Qui ne veut pas battre le ........ chien

Qui ne veut pas mordre la cuisse de Jeannot le ..... cochon

Qui ne veut pas rentrer à la maison.

(Ne laissez pas aux enfants le temps de souffler)

et la corde à dit .. OUI

Elle s’est dirigée vers le bouche,s’est enroulé autour de sa jambe (geste), a tourné autour de sa taille (montez à mesure), a tourné autour de son cou et s’est mise à serrer, serrer, serrer. (Étouffez-vous).

Alors le boucher a dit :

- Attends, attends, ça va la corde je vais l’égorger la vache et il s’est dirigé vers Blanchette.

Mais quand Blanchette a vu arriver le boucher, avec son grand tablier blanc, avec son grand couteau elle a dit :

- Oh là là ça fait mal ça, Maman j’ai une petite soif!

Et elle s’est dirigée vers l’eau.

Mais quand l’eau a vu arriver la vache, avec sa grosse langue baveuse elle a dit :

- Ah, j’ai mal au cœur.

Et elle s’est dirigée vers le feu.

Mais quand le feu a vu arriver l’eau il a dit :

- Oh là là ça mouille!

Et il s’est dirigé vers le bâton en disant :

- Je vais aller le brûler moi ce bâton.

Mais quand le bâton a senti le feu qui lui brûlait les pieds il a dit :

- Ouille, ouille, ça fait mal!

Et il s’est dirigé vers le chien

Mais quand le chien a vu le gros bâton levé contre son échine il a dit :

- Ou mais ça doit faire mal!

Et il s’est dirigé vers Jeannot

Et quand Jeannot a vu arriver le chien : avec ses babines retroussées, avec ses dents jaunes et tranchantes

(Va et vient de la tête de droite à gauche)

Il a regardé le chien, il a regardé Maman

Il a regardé le chien, il a regardé Maman

Et il a dit :

Maman, tu viens, il est tard, ON rentre à la maison

Et il est rentré à la maison.

FIN

Jeannot le cochon fait partie d’un type de conte qu’on retrouve dans plusieurs pays. Il s’agit toujours d’animaux proches (ferme ou forêt) et d’éléments naturels (eau feu). La corde qui fait se retourner le conte est le lien entre le ciel et la terre. La symbolique de l’ascension. Elle pourrait signifier que l’enfant après expérimentation de plusieurs solutions pour déroger à la règle finit par faire son choix et accepter la loi.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×