Le Rutabaga

Le Rutabaga

Par Françoise CONTAT

D’après Edith Montelle Conteuse

A raconter en hiver

(Je l’ai entendu une fois puis je l’ai adapté à mon goût. Les textes entre parenthèses sont pour donner des indications à la conteuse.)

 

Grand-père et grand-mère habitent dans une petite maison.

Devant la petite maison il y a un jardin.

Dans le jardin il y a des fleurs.

Derrière le jardin il y a un potager.

Mais qu’est-ce que c’est que ça un po-ta-ger ?

C’est un endroit où poussent les légumes.

Mais qu’est-ce que c’est que ça des lé-gu-mes?

(Demander aux enfants de citer des noms de légumes)

 

Donc, ce matin là, grand-mère dit à grand-père :

- Mon chéri, car grand-mère aime beaucoup grand père. Mon chéri, je voudrais que tu ailles dans le ...... (laisser un temps) potager me chercher un ...... (laisser un temps) légume pour faire la soupe.

Grand-père lui répond :

- Mais il n’y a plus de légumes dans le potager. L’été est passé, l’automne aussi, nous sommes au début de l’hiver et il n’y a plus rien. Nous avons tout mangé.

- Mais non ! Au printemps dernier tu as mis dans la terre une petite graine, elle a grossi, des feuilles sont sorties, c’est ce légume là que je veux. Vas le chercher.

 

Grand-père s’en va en bougonnant (Les enfants ne connaissent pas ce mot, faire une gestuelle de compréhension). Il arrive dans le potager et regarde :

(Mettre sa main en casquette pour sous entendre que le soleil brille et que le potager est grand)

- Il n’y a plus rien dans le potager, il n’y a plus rien dans le potager, Oh!

Soudain grand-père voit (ou aperçoit) (en fonction de l’âge) au fond du potager des feuilles qui sortent de terre. Grand-mère avait raison. Le gros légume est là.

 

Grand-père s’approche, se baisse et attrape les feuilles (Faire le geste, même assise).

Il tire sur les feuilles :

Oh hisse, oh hisse, oh hisse!

Mais le grand, (geste vertical des mains, paumes vers l’extérieur, qui part du bas ventre jusqu’a la bouche)

Le gros, (geste circulaire des deux mains vers l’extérieur)

L’énorme (geste circulaire des deux bras le plus large possible)

Ru-ta-ba-ga (bien détacher les syllabes)

Ne bouge pas (ne cède pas) (en fonction de l’age).

Oh, «ben ça alors» je n’y arrive pas ! Je crois que je vais demander l’aide de grand-mère.

(Mettre les mains en porte voix et appeler deux fois à droite puis deux fois à gauche, en regardant les enfants dans les yeux - sourires complices-)

Grand-mère, grand-mère. Grand-mère, grand-mère.

Grand-mère arrive.

- Que se passe-t-il mon chéri ?

- Je n’arrive pas à tirer ce gros légume tout seul, il faut que tu m’aides

- Volontiers.

 

Grand-mère se met derrière (faire le geste) grand père et tire (faire le geste du gros ventre) sur le gros ventre de  grand-père (grand père aime la soupe)

Et grand père tire sur les .... (Taper sur le sol) feuilles.

Oh hisse, oh hisse, oh hisse!

Mais le grand, (geste vertical des mains, paumes vers l’extérieur, qui part du bas ventre jusqu’a la bouche)

Le gros, (geste circulaire des deux mains vers l’extérieur)

L’énorme (geste circulaire des deux bras le plus large possible)

Ru-ta-ba-ga (bien détacher les syllabes)

Ne bouge pas (ne cède pas) (en fonction de l’age).

 

Grand-père et grand-mère n’y arrivent pas, alors ils demandent l’aide du petit garçon. (S’adresser aux enfants) Car les petit garçons ont de bons muscles, n’est-ce-pas ? (en général les garçons montrent leurs muscles)

(Mettre les mains en porte voix et appeler deux fois à droite puis deux fois à gauche, en regardant les enfants dans les yeux - sourires complices-)

Petit garçon, petit garçon. Petit garçon, petit garçon.

Le petit garçon arrive

- Que se passe-t-il ?

- Nous n’arrivons pas à tirer ce gros légume, il faut que tu nous aides.

- Volontiers.

 

Le petit garçon se met derrière sa grand mère (faire le geste) et tire (faire cercle avec les mains et serrer les doigts) sur la taille fine de sa grand mère (grand mère fait attention à sa ligne)

Et grand mère tire (faire le geste du gros ventre) sur le gros ventre de grand père

Et grand-père tire sur les .... (Taper sur le sol) feuilles.

Oh hisse, oh hisse, oh hisse!

Mais le grand, (geste vertical des mains, paumes vers l’extérieur, etc.)

Le gros, (geste circulaire des deux mains vers l’extérieur)

L’énorme (geste circulaire des deux bras le plus large possible)

Ru-ta-ba-ga (bien détacher les syllabes)

Ne bouge pas (ne cède pas) (en fonction de l’age).

 

Grand père, grand mère et le petit garçon n’y arrivent pas, alors ils demandent l’aide de la petite fille. (S’adresser aux enfants) Car les petites filles ont de bons muscles, n’est-ce-pas ? (En général les filles qui étaient frustrées montrent aussi leurs muscles)

(Mettre les mains en porte voix et appeler deux fois à droite puis deux fois à gauche, en regardant les enfants dans les yeux - sourires complices-)

Petite fille, petite fille. Petite fille, petite fille.

La petite fille arrive

- Que se passe-t-il ?

- Nous n’arrivons pas à tirer ce gros légume, il faut que tu nous aides.

- Volontiers.

 

La petite fille se met derrière le petit garçon et  tire (montrer sa ceinture, jupe ou pantalon) sur le pantalon du petit garçon. (Faire le geste de tirer sur la ceinture d’un pantalon avec les deux mains)

Et le petit garçon tire (Faire cercle avec les mains et serrer les doigts) sur la taille fine de sa grand-mère.

Et grand-mère tire (Geste du gros ventre) sur le gros ventre de grand-père

Et grand-père tire sur les .... (Taper sur le sol) feuilles.

Oh hisse, oh hisse, oh hisse !

Mais le grand, (geste vertical des mains, paumes vers l’extérieur, etc..)

Le gros, (geste circulaire des deux mains vers l’extérieur)

L’énorme (geste circulaire des deux bras le plus large possible)

Ru-ta-ba-ga (bien détacher les syllabes)

Ne bouge pas (ne cède pas) (en fonction de l’age).

 

Grand-père, grand-mère, le petit garçon, la petite fille. (S’adresser aux enfants) comment va-t-on faire ? Qui va venir «nous» aider ? 

Qui fait : wouf,wouf, et remue sa petite queue quand il est content ?

(Les enfants répondent) Le chien ! Oui !

Alors on appelle le chien ?

(Mettre les mains en porte voix et appeler deux fois à droite puis deux fois à gauche, en regardant les enfants dans les yeux - sourires complices-)

Petit chien, petit chien. Petit chien, petit chien.

Le petit chien arrive.

- Que se passe-t-il ?

- Nous n’arrivons pas à tirer ce gros légume, il faut que tu nous aides.

- Volontiers.

 

Le petit chien se met derrière la petite fille et, avec ses dents tire sur la jupe de la petite fille. (Faire le geste avec ses doigts et sa bouche))

Et la petite fille (Geste) tire sur le pantalon du petit garçon.

Et le petit garçon tire (geste) sur la taille fine de sa grand-mère.

Et grand-mère tire (Geste) sur le gros ventre de grand père

Et grand-père tire sur les .... (Taper sur le sol) feuilles.

Oh hisse, oh hisse, oh hisse !

Mais le grand, (geste vertical des mains, paumes vers l’extérieur, etc..)

Le gros, (geste circulaire des deux mains vers l’extérieur)

L’énorme (geste circulaire des deux bras le plus large possible)

Ru-ta-ba-ga (bien détacher les syllabes)

Ne bouge pas (ne cède pas) (en fonction de l’age).

 

«On n’y arrive pas» (s’adresser aux enfants) comment va-t-on faire ? Qui va venir «nous» aider ? 

Qui fait : Miaou, miaou ?

(Les enfants répondent) Le chat ! Oui !

Alors on appelle le chat ?

(Mettre les mains en porte voix et appeler deux fois à droite puis deux fois à gauche, en regardant les enfants dans les yeux - sourires complices-)

Petit chat, petit chat. Petit chat, petit chat.

Le petit chat arrive.

- Que se passe-t-il ?

- Nous n’arrivons pas à tirer ce gros légume, il faut que tu nous aides.

- Volontiers.

 

Le petit chat se met derrière le petit chien et, avec ses dents (faire le geste avec un doigt entre ses dents) tire sur la queue du chien.

Wouf, wouf, fait le petit chien parce que ça fait un peu mal (Faire le geste en touchant votre queue invisible)

Mais courageusement il tire (Faire le geste) sur la jupe de la petite fille avec ses dents.

Et la petite fille (Geste) tire sur le pantalon du petit garçon.

Et le petit garçon tire (Geste) sur la taille fine de sa grand-mère.

Et grand-mère tire (geste) sur le gros ventre de grand-père

Et grand-père tire sur les .... (Taper sur le sol) feuilles.

Oh hisse, oh hisse, oh hisse!

Mais le grand, (geste vertical des mains, paumes vers l’extérieur, etc.)

Le gros, (geste circulaire des deux mains vers l’extérieur)

L’énorme (geste circulaire des deux bras le plus large possible)

Ru-ta-ba-ga (bien détacher les syllabes)

Ne bouge pas (ne cède pas) (en fonction de l’age).

 

«On n’y arrive pas» (s’adresser aux enfants) comment va-t-on faire ? Qui va venir «nous» aider ? 

Qui est encore dans la maison ? Qui a un poil gris, une petite queue, un museau pointu, de jolies moustaches et aime le fromage ? (faire chaque geste pour accompagner chaque mot et s’arrêter au moment où les enfants devinent)

(Les enfants répondent) La souris ! Oui !

Alors on appelle la souris ?

Mais doucement car elle est craintive, elle a peur.

(Mettre deux doigts de chaque coté de la bouche et appeler deux fois à droite puis deux fois à gauche, en regardant les enfants dans les yeux - sourires complices-)

Petite souris, petite souris. Petite souris, petite souris.

La petite souris arrive.

- Que se passe-t-il ?

- Nous n’arrivons pas à tirer ce gros légume, il faut que tu nous aides.

- Volontiers.

 

La petite souris se met derrière le petit chat et, avec ses dents (Faire le geste avec un doigt entre ses dents) tire sur la queue du chat.

Miaou, miaou, fait le petit chat parce que ça fait un peu mal (Faire le geste en touchant une queue invisible)

Mais courageusement il tire (Faire le geste) sur la queue du chien.

Wouf, wouf, fait le petit chien parce que ça fait un peu mal (faire le geste en touchant une queue invisible)

Mais courageusement il tire (faire le geste) sur la jupe de la petite fille.

Et la petite fille (geste) tire sur le pantalon du petit garçon.

Et le petit garçon tire (geste) sur la taille fine de sa grand-mère.

Et grand-mère tire (geste) sur le gros ventre de grand-père

Et grand-père tire sur les .... (Taper sur le sol) feuilles.

Oh hisse, oh hisse, oh hisse !

PATATRAS

Le grand-père tombe sur la grand-mère (frapper de sa main droite sur sa main gauche, vers la gauche)

La grand-mère tombe sur le petit garçon (frapper de sa main droite sur sa main gauche, vers la gauche)

Le petit garçon tombe sur la petite fille (frapper de sa main droite sur sa main gauche, vers la gauche)

La petite fille tombe sur le chien (frapper de sa main droite sur sa main gauche, vers la gauche)

Le chien tombe sur le chat (frapper de sa main droite sur sa main gauche, vers la gauche)

Et ….. tout ….. le ….. mon..de ….. tombe sur la petite souris (frapper de sa main droite sur sa main gauche, vers la gauche en faisant un geste très large de droite à gauche tout au long de la phrase)

Oh ! (mettre ses mains devant sa bouche)

La petite souris est blessée. Elle a la queue cassée. Grand mère se précipite, la ramasse (faire semblant de ramasser la souris, en mettant ses mains en coupe) la pose sur la table de la cuisine, (geste de déposer, puis mimer toute la suite) deux allumettes, (faire une attelle) un petit bout de fil de laine, (torsader - douceur-) Ouf ! Cela va mieux, la petite souris n’a plus mal.

Grand père arrive victorieux avec le gros légume à la main.

 

Le soir, grand mère a préparé une soupe onctueuse, (bruit de bouche) parfumée, (geste vers le nez) comme seule grand mère sait la faire. Et tout le monde à eu son assiette de soupe dans la cuisine.

Grand-père, a eu son assiette de soupe. (Dessiner le cercle de l’assiette avec l’index, par rotation de la main, à chaque fois)

Grand-mère, a eu son assiette de soupe.

Petit garçon, a eu son assiette de soupe.

Petite fille, a eu son assiette de soupe.

Le chien, dans son écuelle a eu son assiettée de soupe.

Le chat, dans son écuelle, a eu son assiettée de soupe.

Mais qui a eu la plus belle assiette de soupe sur la table de la cuisine? (attendre la réponse des enfants) La souris (et ajouter)

Car c’est quand même grâce à elle qu’«on» a pu manger ce jour là.

Vrai, ou pas ? (les enfants répondent : VRAI !)

 

FIN

 

L’identité de la souris est évidente quand on raconte ce conte à des maternelles après c’est moins flagrant ; encore que ….

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×